méandres

27 rue du Pouly, 29690 Huelgoat


Tous droits réservés — et meutes

Built with Indexhibit

Samuel Beckett
écrivain, poète, dramaturge


Quad — pièce écrite en 1980, mise en scène par Beckett en 1981 pour la télévision allemande.

Quad présente un plan (cinématographique et scénique) dont la fixité est perturbée par l’entrée successive de quatre marcheurs fantomatiques aux quatre coins du carré. Comme souvent chez Beckett, les « interprètes » épuisent des séries logiques combinant tous les trajets possibles : chacun, l’un après l’autre, apparaît dans sa tunique, encapuchonné, tête baissée, visage caché. La dramatisation est minimale, sans autre évènement que l’apparition-disparition des corps et l’évitement obligé de la « zone de danger » du centre par un brusque déhanchement de la marche.

« Quad, sans mots, sans voix, est un quadrilatère, un carré. Il est pourtant parfaitement déterminé, possède telles dimensions, mais n’a pas d’autres déterminations que ses singularités formelles, sommets équidistants et centre, pas d’autres contenus ou occupants que les quatre personnages semblables qui le parcourent sans cesse. C’est un espace quelconque fermé, globalement défini […] Le texte de Beckett est parfaitement clair : il s’agit d’épuiser l’espace. […]
Les personnages réalisent et fatiguent aux quatre coins du carré, sur les côtés et les diagonales. Mais ils accomplissent et épuisent au centre du carré, là où les diagonales se croisent. C’est là, dirait-on, la potentialité du carré. […] La possibilité que quelque chose se réalise, et celle que quelque part le réalise. »
Gilles Deleuze, L’épuisé, Les Édition de Minuit, 1992



aux méandres :
Faire un monde, 2021