méandres

27 rue du Pouly, 29690 Huelgoat


Tous droits réservés — et meutes

Built with Indexhibit

Laurent Millet
www.laurent-millet.com


Photographe et plasticien, Laurent Millet compose les chapitres d’une encyclopédie imaginaire, peuplée d’objets qu’il construit puis photographie dans des décors naturels ou dans son atelier. Ses assemblages sont des hybrides d’objets traditionnels, scientifiques, architecturaux, aussi bien que d’œuvres d’artistes dont il affectionne le travail. Chacune de ces constructions est l’occasion de questionner le statut de l’image : son histoire, sa place, les phénomènes physiques qui s’y rattachent et ses modes d’apparition.
« J’ai besoin de créer des contextes dans lesquels je peux attester de la rencontre des univers que je découvre, concrètement. Je crée des images exactement pour cela. Je peux m’introduire dans ces images, je peux projeter ma vie à l’intérieur et me prouver à moi-même que cette rencontre a eu lieu, que j’étais là, que j’en faisais partie. »


« Nul doute, les cabanes de Laurent Millet sont des constructions […] mais une autre construction, ici, se superpose à la première ; c’est la composition d’un espace qui emprunte ses paysages au monde : une cabane, un lieu choisi au bout de la terre, un horizon où se rejoignent un ciel et une terre qui donne sa profondeur et sa respiration à l’espace inventé. »
Stéphane Gruet, « Naissance d’un monde », revue Poïesis n° 14, 2002


« J’essaie de représenter cette rencontre entre ce que je projette, des rêves qui tiennent à moitié debout, et le paysage. Je bâtis de l’image sur le réel et j’essaie, de l’image, d’extraire du réel »


« J’ai fait des boîtes à tiroirs pour jouer avec le vent, des lits à baldaquin en nuages lourds pour les jours légers et en nuages clairs pour les jours sombres, des tapis d’écume de citron de Madagascar qui effacent les pas, des porte-manteaux à chaussures. Les armoires flottantes avec des tiroirs jaunes pour ranger les inhalateurs étaient une de mes préférées. J’en ai imaginées plusieurs. J’aimais vraiment beaucoup les armoires flottantes. »
François Seigneur, La méthode, Filigranes éditions, 2001


Né en 1968, Laurent Millet vit et travaille à La Rochelle et enseigne à l’École Supérieure des Beaux-Arts d’Angers. Titulaire d’un DNSEP, il a été l’assistant de Lucien Clergue puis de Jean Dieuzaide.
Il a notamment exposé au Musée des Beaux Arts de Santa-Fe, au Musée Nicéphore Nièpce, aux Rencontres Internationales de la Photographie d’Arles, à l’Hôtel des Arts de Toulon, au CGAI à Corogne, aux Rencontres Photographiques de Lectoure et a été membre de la Casa de Velazquez de 2007 à 2009.
Plusieurs monographies sur son travail ont été publiées, notamment aux éditions Filigranes.



aux méandres :
Faire un monde, 2021